Comment accélérer la consolidation d’une fracture ?

La consolidation d’une fracture peut généralement prendre du temps. Cela provoque l’impatience chez les patients. La guérison d’un os cassé constitue une procédure qui est en relation avec plusieurs facteurs. Cela concerne principalement l’âge, la santé en général et la nutrition. D’ailleurs, il faut tenir compte de la qualité du soin thérapeutique.

L’adoption d’une alimentation équilibrée

La consolidation ou la guérison d’une fracture requiert plus de nutriments par rapport à la procédure de maintenance osseuse habituelle. Les patients atteints d’une fracture doivent adopter une alimentation équilibrée, permettant de garantir l’apport nutritionnel optimal des groupes d’aliments nutritifs.

Tout d’abord, la principale caractéristique d’une alimentation équilibrée est sa richesse en vitamine C, en calcium et en protéines. Ces composantes sont indispensables à la stimulation de la cicatrisation osseuse. Afin de profiter de la vitamine C, vous devez privilégier particulièrement les fruits d’agrumes.

Il est évident que le calcium joue un rôle important dans la guérison osseuse, mais sa dose excessive présente des risques. En réalité, cette dernière peut empêcher la consolidation de la facture. De plus, comme ces compléments alimentaires, vous devez vous assurer de consommer des produits de qualité.

Le respect du protocole thérapeutique du médecin

Il faut respecter impérativement la recommandation d’un médecin, lors d’un traitement, notamment :

  • L’utilisation des béquilles
  • La mise en décharge
  • Le recours à la chirurgie
  • L’application d’un plâtre

Ne pas respecter les consignes médicales ou recourir aux alternatives avant le délai prévu risque d’entraîner le retardement du rétablissement. En outre, l’intervention d’un médecin peut contribuer à l’alignement approprié de l’os fracturé. La consolidation est plus susceptible de s’accélérer lors d’un bon alignement ou d’une bonne réduction des extrémités osseuses.

Par ailleurs, l’enlèvement prématuré du plâtre ou la marche avec un os fracturé avant l’approbation du médecin peut aggraver la situation. Cela peut avoir un impact significatif sur votre santé en général et risque de provoquer des complications épouvantables.

La compréhension de la facture et la procédure de consolidation

La facture se caractérise par la perte de continuité au niveau de la substance osseuse. Toutefois, ce contexte concerne toutes les interruptions osseuses. Cela peut aller de la casse d’un os (fracture comminutive ou plurifragmentaire) aux factures microscopiques ou en cheveux d’ange. L’origine de la fracture constitue la mise en œuvre des contraintes, dépassant la limite de la résistance osseuse, comme le traumatisme.

La facture pathologique se manifeste lors d’un os anormal ou de la formation d’une lésion. Très souvent, la lésion osseuse entraîne la réduction de la résistance osseuse. Par conséquent, cela diminue automatiquement la force utile pour la provocation d’une facture. Parmi les cas les plus fréquents, on reconnaît la fracture du fémur sous-trochantérienne au niveau de la métastase osseuse.

À l’égard de la consolidation d’une fracture, il s’agit d’une procédure entièrement naturelle. Seule la cicatrisation osseuse permet à la reconstitution du tissu fracturé. Cela concerne généralement tous les os concernés et la consolidation constitue une manifestation tout à fait naturelle. La première étape concerne le temps d’union, de manière anatomique. La deuxième est le remodelage, restituant la structure, la forme et la résistance.